NEWS

 

····················

 

Le blog de Gilles Pudlowski : "Les pieds dans le plat"

 

« Issy-les-Moulineaux: n’oubliez pas la Manufacture! »

 

"La maison date de 1989, elle a été créée, dans une ancienne manufacture de tabac de la SEITA, par Jean-Pierre Vigato. Jean-Christophe Lebascle, son élève et disciple, passé également chez Guérard, Meneau, en a repris les rennes en 1994. S’il vient d’imaginer, Quai de Meudon, sur le même mode du cadre contemporain dans un lieu ancien réhabilité, dans l’ancienne gare du Bas Meudon, il demeure présent ici même, accueille avec faconde, veille le lieu avec soin et sourire.

 

L’objectif de la maison? Jouer le bon rapport qualité-prix à travers un menu-carte à tiroirs plein de ressources: velouté de saint-jacques parfumé au curry et moules ou saumon cuit-cru en vinaigrette d’herbes plaisent aisément – davantage que les oreilles de cochon grillées, craquantes, certes, mais surtout frites et craquantes, et un peu grassouillettes, dites, sur la carte, « l’entrée préférée du chef ».

 

En plat, on a le choix entre les poissons «de saison» (joli rascasse en filet au risotto de coques et chorizo) ou ceux dits «classiques» (comme le dos de lieu aux pommes miettes et la daurade rôtie à la pimentade et huile d’olive aux herbes, présentée comme «le moins calorique»), et les viandes également «classiques » (jolie tête de veau ravigotée ou entrecôte en pavé avec purée et pommades d’herbes) et « de saison » (pigeon crapaudine, ris de veau braisé au porto).

 

Les points forts de la maison – outre l’efficacité du service? Les jolis vins maison, pas forcément connus (chablis de Grossot, pinot noir alsacien de Stoeffler) et des desserts à fondre. Le sablé au citron (avec son beurre salé) est une « tuerie » et le pain perdu brioché avec son caramel laitier plus sa glace un péché d’enfance. On se doute que le midi les bureaux voisins envahissent cette institution sage avec entrain…"

 

Lien vers l'article de Gilles Pudlowski

 

····················

 

The Manufacture

20, Esplanade of The Manufacture

92130 Issy-les-Moulineaux -  FRANCE

NEWS

 

····················

 

Le blog de Gilles Pudlowski : "Les pieds dans le plat"

 

« Issy-les-Moulineaux: n’oubliez pas la Manufacture! »

 

"La maison date de 1989, elle a été créée, dans une ancienne manufacture de tabac de la SEITA, par Jean-Pierre Vigato. Jean-Christophe Lebascle, son élève et disciple, passé également chez Guérard, Meneau, en a repris les rennes en 1994. S’il vient d’imaginer, Quai de Meudon, sur le même mode du cadre contemporain dans un lieu ancien réhabilité, dans l’ancienne gare du Bas Meudon, il demeure présent ici même, accueille avec faconde, veille le lieu avec soin et sourire.

 

L’objectif de la maison? Jouer le bon rapport qualité-prix à travers un menu-carte à tiroirs plein de ressources: velouté de saint-jacques parfumé au curry et moules ou saumon cuit-cru en vinaigrette d’herbes plaisent aisément – davantage que les oreilles de cochon grillées, craquantes, certes, mais surtout frites et craquantes, et un peu grassouillettes, dites, sur la carte, « l’entrée préférée du chef ».

 

En plat, on a le choix entre les poissons «de saison» (joli rascasse en filet au risotto de coques et chorizo) ou ceux dits «classiques» (comme le dos de lieu aux pommes miettes et la daurade rôtie à la pimentade et huile d’olive aux herbes, présentée comme «le moins calorique»), et les viandes également «classiques » (jolie tête de veau ravigotée ou entrecôte en pavé avec purée et pommades d’herbes) et « de saison » (pigeon crapaudine, ris de veau braisé au porto).

 

Les points forts de la maison – outre l’efficacité du service? Les jolis vins maison, pas forcément connus (chablis de Grossot, pinot noir alsacien de Stoeffler) et des desserts à fondre. Le sablé au citron (avec son beurre salé) est une « tuerie » et le pain perdu brioché avec son caramel laitier plus sa glace un péché d’enfance. On se doute que le midi les bureaux voisins envahissent cette institution sage avec entrain…"

 

Lien vers l'article de Gilles Pudlowski

 

····················